Retour de Manille

Nous avons eu le plaisir de passer 2 semaines et demie au foyer des enfants à Binangonan, dans la grande banlieue de Manille.

Avec quelques enfants et éducateurs

Ce sont toujours des moments chargés d’émotion que nous partageons avec eux. Nous admirons le travail fait par les éducateurs auprès de ces enfants pour essayer de les aider à se reconstruire. Tous vont à l’école et « apprennent à vivre ensemble », dans une ambiance chaleureuse.

Nous avons aussi rencontré beaucoup d’enfants qui vivent dans leurs familles pour la plupart dans des conditions très misérables.Avec quelques enfants du foyer

Trois situations nous ont particulièrement bouleversés.

Nous avons  rencontré Joshua  à l’hôpital des enfants où il se trouvait dans le secteur réservé aux indigents.  Il souffrait d’une grave maladie du sang. Il  est malheureusement décédé à l’âge de 14 ans, pendant notre séjour. Nous le connaissions depuis 2009. Il avait 9 ans et était alors résident au foyer. (Voir l’article  et les photos ci-dessous)


 

Nous avons aussi rendu visite à Stevhen. Nous n’avons pas trouvé la famille dans le bidonville.

Famille de Stevhen dans le cimetièreAprès de longues recherches, nous avons appris que n’ayant pas payé le loyer ils avaient été expulsés de leur cabane.La famille de Stevhen dans le cimetière Il ne restait plus aux parents que d’aller loger, comme quelques dizaines d’autres familles dans l’un des cimetières de Manille. Les parents vivent avec leurs 5 enfants dans une chapelle funéraire…  

La famille de Stevhen dans le cimetière    Famille de Stevhen dans le cimetière


Pendant notre séjour Jéricho, 11ans ½ a été admis au foyer. Jéricho à son arrivée au foyerDepuis plusieurs mois, il vivait dans la rue. La maman venait d’accoucher, la cabane était trop petite pour accueillir tous les enfants…

Cette situation avait entrainé le départ de Jéricho, sa déscolarisation. Il n’avait comme autre ressource que de vivre dans la rue…

Ces rencontres ont été particulièrement émouvantes. Nous mesurons l’importance de l’aide qui est apportée à ces enfants. L’essentiel pour eux est d’avoir un toit, à manger, d’aller à l’école et d’être entourés d’affection.

Il est important que certains puissent être soignés.  Trois enfants nouvellement arrivés sont traités au foyer pour tuberculose. Trois autres enfants sont porteurs chroniques du virus de  l’hépatite B.

 

Ces enfants et  la qualité du travail effectué dans le foyer nous motivent toujours autant  pour continuer à les aider !


Nous vous remercions pour votre fidèle soutien à la cause de ces enfants et nous vous  souhaitons une très Heureuse  année 2015 !


Irène, Marie Paule et Jean Jacques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.